Communiqués   Accueil

cfdt

Ile de France

<<< Retour

Aériens | Action contre le modèle low cost en France : Une
concurrence déloyale et faussée
 


Fédération
Générale
Transports
Environnement

 

  

 

Communiqué de presse de la FGTE Branche Aériens


Action contre le modèle low cost en France : Une concurrence déloyale et faussée

L’Union Fédérale Aériens FGTE - CFDT interpelle les présidents des Conseils Régionaux

Dans un courrier adressé début février aux présidents des Conseils Régionaux, la Branche Aérienne CFDT dénonce les pratiques des compagnies low cost en matière d’irrespect du Droit Social Français (cotisations sociales, dumping social, pratiques anti- syndical…)

 

Aux Présidents des Conseils Régionaux de la République Française

Objet : Le modèle « Low-Cost » dans le transport aérien domestique.

Madame, Monsieur

Nous souhaitons attirer votre attention sur le développement considérable constaté sur l’ensemble des Régions françaises du modèle « low-cost » dans le transport aérien.

Il apparaît que non-seulement certaines de ces compagnies sont financées dans le cadre d’Obligation de Service Public par des fonds publics mais qu’en outre elles exigent également des contreparties financières lourdes pour ouvrir ou maintenir les dessertes concernées (soi-disant pour faire de la promotion économique et touristique régionale) ;

Ce type de financement fausse les règles de concurrence au sein de l’Union Européenne en subventionnant des voyages pour nos concitoyens qui remplissent une partie des appareils retournant vers les pays de destination des vols en question. Il nous semble que de telles pratiques sont en totale contradiction avec les règles communautaires ;

Ces compagnies ont beaucoup de difficultés à appréhender le Droit du Travail de notre pays et sont particulièrement hostiles pour certaines au fait syndical et encore plus à toute forme de dialogue social ;

Les conditions d’emplois du personnel qui assiste ces compagnies au sol sont particulièrement précaires, l’abaissement du coût de la « touchée » recherché en permanence conduit à n’utiliser qu’une variable d’ajustement, le coût salarial. La productivité ainsi établie a cependant des limites imposées par la sécurité qui malheureusement, fait bien souvent l’objet de négligences graves ;

Ces compagnies n’ont à bord que des personnels navigants dépendant du Droit social du pays d’origine (principalement le Royaume-Uni et l’Irlande), Droit qui entre en concurrence déloyale avec le Droit du travail français ;

Elles organisent ainsi un véritable « dumping social » sur notre territoire compromettant l’avenir de compagnies françaises régulières qui respectent le Droit du travail ;

La France n’est pas le seul pays touché et la Fédération des Transports Européens (ETF) l’a bien compris puisqu’elle est engagée depuis le début des années 2000 dans une campagne de sensibilisation des pouvoirs publics dans toute l’Union Européenne en soutenant les syndicats nationaux qui ont intenté des actions juridiques et organise, à nouveau, en 2010 dans le cadre de sa section aviation civile, une campagne européenne contre le modèle « low-cost », et ses effets négatifs sur le Droit du travail ;

(La FGTE CFDT dont sa branche « Aériens » est partie prenante de ETF ainsi qu’au plan international de la Fédération Internationale des Transports (ITF).

Enfin, nous nous inquiétons de l’inflation des projets de développement de terminaux low cost dans les principaux aéroports français. Nous craignons qu’en cas de contre-cycle de ce modèle économique, les salariés (directs ou sous-traitants d’activité d’assistance aéroportuaire) soient les premières victimes du désengagement de ces compagnies comme ce fût le cas à l’aéroport de Bâle/Mulhouse.

Nous vous demandons d’une part de bien vouloir cesser de financer ces compagnies « low-cost » sans engagements sociaux clairs en particulier le respect de la législation sociale et le Droit du travail inscrits dans le cahier des charges et conventions diverses.

Nous vous demandons également de privilégier, autant que faire se peut dans l’attribution des Obligations de Service Public nécessaires à la garantie de continuité territoriale, les compagnies régulières respectant le Droit du travail et qui sont basées sur le territoire français. Ceci devrait permettre à notre sens, la prise en compte des acteurs locaux pour un réel aménagement du territoire.

Dans l’attente de vous rencontrer pour de plus amples échanges, recevez Madame, Monsieur le (la) Président (e), l’expression de notre plus haute considération.

Pour l’Union Fédérale Aériens FGTE-CFDT
Gérard PETASSE, (06 83 12 63 75)
Secrétaire général
Rémy LEBAS de LACOUR,
Chargé de mission « aéroports

 

 

Accueil

<<< Retour

CRTE Ile de France © 2017 - Tous droits réservés